Histoire de la race

Les premiers Bergers Allemands:

En 1878, les éleveurs allemands de chiens de bergers réalisent une première tentative de regroupement dans un but d’amélioration de leurs chiens.
Ceux-ci sont très variés morphologiquement selon les régions : le type  Würtemberg qui se distingue notamment par des oreilles tombantes, et le Thüringe de couleur gris foncé porte les oreilles droites.

Le chien de Thüringe (à gauche) et le chien de Würtemberg (à droite)
Le chien de Thüringe (à gauche) et le chien de Würtemberg (à droite)

Les allemands commencèrent alors a créer une race homogène dans leur pays, tandis qu’en France nous travaillions plutôt par régions.

Dès 1910, l’importation de bergers allemands commence en France  et augmente d’année en année.

C’est Georges Barais qui créa le club du berger d’Alsace en 1913 puis, en 1920, la Société du Chien de Berger d’Alsace (SCBA) qui structure réellement l’élevage.

l’Altdeuscher Schäferhund (Berger Allemand à poil long ancien type) pourrais descendre de Hektor Linksrhein, rebaptisé ensuite Horand von Grafath.
Ce chien était de couleur grise avec un poil mi long.

Hektor Linksrhein rebaptisé Horand von Grafath
Hektor Linksrhein rebaptisé Horand von Grafath

Ce qui est également intéressant, c’est que le grand père de Horand von Grafath était un chien berger blanc prénommé « Greif » et né en 1879.

Pour prévenir des excès est créé en 1922 le Körbuch, livre de sélection qui complète le Livre des origines, afin de préserver les qualités de caractère à l’origine du succès de la race; y étaient enregistrés après examen par un juge, les seuls sujets aptes à la reproduction.

L’Altdeutsche Schaferhund : des lignées provenant d’Allemagne de l’Est (DDR lines )

Pour mieux comprendre les origines de la race nous devons retourner après la seconde guerre mondiale, sur le front 200.000 bergers Allemands !

En 1941 l’Allemagne de l’Ouest ayant le dessus dirigée par Hitler qui sélectionnais un type de Berger Allemand assez fin  ,il créa une école canine dans les années 30 afin d’apprendre aux chiens a parler !

A partir de 1941 et jusqu’à 1944 les Etats Unis, et la Russie se sont joints à la guerre.
En 1945 l’Allemagne nazie s’est effondrée , Hitler se suicida avec sa chienne « Blondie » le 30 avril, lorsque les russes n’étaient plus qu’à quelques centaines de mètres du Führerbunker.

Ева Браун и Адольф Гитлер

Figure 1 Hitler et sa chienne Blondie 1942

 Après cette seconde guerre il ne restait presque plus de Berger Allemands, beaucoup étaient mort sur le front…
Cette seconde Guerre mondiale a entraîné la destruction de l’infrastructure économique et politique de l’Allemagne et a conduit directement à sa division.
L’URSS et les Etats-Unis n’étaient pas d’accord sur la configuration du monde d’après-guerre tout en occupant presque toute l’Europe. Un litige est né à cause des différentes croyances politiques entre ces pays, les relations étaient tendues et ainsi commença la guerre froide.
L’Union soviétique a décidé de fermer ses frontières, ce qui a finalement conduit à la division de l’Allemagne entre l’Est et l’Ouest.

Ces trois zones d’occupation occidentales (Etats-Unis, Royaume-Uni, et la zone française) allaient plus tard former la République fédérale d’Allemagne (RFA), communément appelée Allemagne de l’Ouest .
Et la zone soviétique est devenue la République démocratique allemande (RDA), communément connue sous le nom Allemagne de l’Est, toutes deux fondées en 1949.
L Allemagne de l’Ouest a été créée comme une république démocratique fédérale et Allemagne de l’Est est devenue un état communiste sous l’influence de l’Union soviétique.
Cela a crée la guerre froide qui a duré pendant les 46 années suivantes.

 

De 1949 à 1961 de nombreux Allemands de l’Est ( environ ¼ de la population) migrent vers l’Ouest par apport a la différence de niveau de vie mais aussi à cause du manque de liberté.

Pour stopper cette émigration en 1961,les dirigeants est allemands décident de construire un mur pour isoler Berlin Ouest de l’Est.

L’un des impacts les plus importants à la race berger allemand a été, en fait, le début de la guerre froide.

La guerre froide a entraîné 40 ans d’élevage fermé (1949-1989).
Pendant cette période, ces pays ont été pratiquement coupés de tout contact avec l’extérieur.
Le gouvernement a pris la décision que tout nouveau berger allemand doit rentrer dans des chenils d’élevage strict et réglementé.
Il contrôlait la sélection, les inscriptions et l’élevage du berger allemand parce qu’ils ont vu le berger allemand DDR comme un chien militaire.
Des directives de reproduction extrêmement rigides ont été mises en pratique.
En 40 années de sélection, seuls les chiens qui répondaient aux critères les plus stricts ont été autorisés à reproduire.
Les normes de sélection voulaient des chiens puissants,trapus, loyaux, vifs, vigilants, courageux, sûrs d’eux et dotés d’une grande intelligence.
Leur santé devait être sans faille, un dos droit les rendait moins sensibles aux problèmes de dysplasie cependant si des signes de dysplasie de la hanche et des coudes étaient détectés les chiens suspectés étaient écartés de la reproduction.
Toute portée née était examinée complètement : dents, jeu de l’oreille, tempérament, manteau… Ils les ont examinés comme si ils étaient l’évaluation d’une pièce d’équipement militaire.
Ces normes spécifiques incluaient la capacité au travail de ces chiens comme l’endurance, la ténacité, la capacité d’escalade (monter des murs droit), la robustesse, un flair développé pour la recherche…On les exposait à des conditions physiques extrêmes et un climat  très rude pour sélectionner les chiens les plus résistants génétiquement aux maladies, la survie et la capacité de fonctionner dans les pires conditions météorologiques.

Ces chiens étaient de couleur sombre (fauve charbonné, gris foncé, noir, noir avec quelques marques fauve) avec une pigmentation foncée.
Ils étaient de forte ossature avec une forte tête.

Ces règlements stricts sur la race aboutit à la formation du berger DDR , ainsi seuls les meilleurs chiens étaient utilisés pour la reproduction.

Environ 1000 chiens étaient utilisés en guise de chiens de garde des frontières attachés a une tyrolienne et nourris seulement une fois tous les 10 jours afin d’accroitre leur agressivité.
D’autres travaillaient en recherche, parfois même en meute sur de grands secteurs (bâtiment, forêt, champs…).

Après 1990 (chute du mur de Berlin) les patrouilles n’ayant plus à garder la frontière communiste et donc plus l’utilité des chiens, ils ont été vendus, abandonnés ou euthanasiés.
Quelques temps après ,le reste du monde à commencé a s’intéresser a ces chiens et à les importer.
Le cheptel de ces chiens a rapidement été dissout et seuls quelques rares éleveurs ont préservé leurs lignées ou continué la sélection avec ses lignées.

Nous tenons à continuer à sélectionner ce type de chiens qui se doit sain, rustique, doté d’une bonne santé, équilibré, de fort tempérament, intelligent, vif en extérieur et calme à l’intérieur, de compagnie agréable, affectueux, protecteur et proche de leur maitre.
Ils ont beaucoup de volonté à vouloir apprendre et travailler, sont joueurs et persévérant.

La différence avec les bergers allemands d’Allemagne de l’Ouest est que leur sélection s’est orientée vers des sujets axés sur la beauté ( dos en pente, angulations plus prononcées, plus fin..)
Le berger allemand ayant fait preuve d’innombrables qualités, est très demandé et les éleveurs le produisent en nombre pour satisfaire aussi bien leurs concitoyens que les pays étrangers de plus en plus passionnés par la race.
Il s’en suit un pourcentage plus élevé de consanguinité et un éloignement du type par une sélection de chiens plus petits, plus longs , plus angulés , un dos incliné et voussé…c’est le début d’une nouvelle ère, qui voit apparaître des chiens beaucoup moins rustiques et dotés d’une harmonie physique moderne, en laissant de côté une sélection sur le caractère.

Les grandes qualités et performances des bergers allemands d’Allemagne de l’Est en font des chiens très convoités dans le monde entier.