À toi, Queirra…

Il y a des départs auxquels on peut se préparer mais pour lesquels un cherche toujours à retarder l’échéance.

Queirra s’en est allée, elle s’en est allée rejoindre ceux déjà partis, ceux qui, sans elle n’auraient peut-être jamais vu le jour.

Le monde de l’AS a perdu une de ces emblématiques représentante.
Il y a la douleur au ventre d’être amputé un de nos 4 piliers, mais il y a aussi le bonheur d’avoir pu partager près de 14 ans avec une grande dame. Tous ceux qui t’ont connu pourront l’attester.
 
Queirra, tu as changé la vie de milliers de personnes, il ne faut pas avoir peur du nombre. Premièrement les deux nôtres, car sans toi, la Légende du Loup Noir n’aurait peut-être pas été, nous deux ne nous serions peut-être jamais rencontrés et notre merveilleuse fille que tu as tant aimée ne serait sûrement jamais née.
 
Tu as été le départ de cette aventure, de ce choix de vie, de cette douce folie. Avec toi aux côtés de Laetitia, tout lui paraissait possible, même l’impossible n’était qu’une étape.
Que de chemin(s) parcouru(s) en près de 14 ans…
Sans toi, on ne sait pas ce que serait le monde de l’Altdeutsche en France.
 
Sans toi, on ne sait pas ce que seraient nos vies aujourd’hui.
Nos cœurs sont en berne, en suspension, mais nous sommes fiers, fiers de tout ce que tu as pu nous apporter, fiers de tout ce que tu as engendré, fiers du chemin parcouru pour en arriver jusqu’ici.
 
La Légende du Loup Noir, c’est toi.
Tous nos bébés portent un peu de toi à travers leur nom et les futurs à venir porteront pour toujours ton flambeau.
Ils n’auront pas le privilège de te connaître mais on leur rappellera à quel point tu étais exceptionnelle. Pour que personne n’oublie celle avec qui tout a démarré, une grande dame… Queirra.
 
La meute couplée à nos cœurs hurlera en ton nom dans les jours, les semaines et les mois à venir.
On sait que de là-haut, vous nous entendrez et à votre tour, vous vous joindrez à nous.
 
À toi, Queirra.
 
Texte de Laetitia sur sa page :
 
« À toi mon amie Queirra ♥️ je me sens tellement vide, pour ne pas dire anéantie … d’avoir dû te dire adieu hier soir.
Tu as été si forte jusqu’au bout, tu n’avais pas envie de nous quitter et tu avais une grande volonté de lutter, lutter jusqu’à t’écrouler …car ce corps si douloureux et si fatigué ne suivait plus ce que ta tête avait envie de faire …mais tu gardais le moral.
 
Cela faisait des mois que ton corps était un fardeau pour toi et malgré les traitements, depuis quelques mois la fatigue et les douleurs s’amplifiaient malheureusement… heureusement il y a eu des jours où il y avait du mieux et nous en profitions.
Cette dernière semaine à été difficile, tu m’as fait comprendre à ta façon que tu étais au bout, tu as fait des choses que tu ne faisais jamais pour me le faire comprendre, tu as rampé de toutes tes forces pour venir à moi pour profiter de ses derniers moments. Hier matin j’ai compris de suite en te regardant que ce n’était plus possible, tu m’as fait comprendre que tu n’y arrivais plus, que tu étais bien trop fatiguée pour continuer…
Notre connexion est divine, de là où tu es tu sera toujours près de moi car nous sommes liées pour toujours.
 
Ces presque 14 années sont passées trop vite… et en même temps nous avons vécu tant de choses ensemble !
Tu as partagé mes joies et mes peines, mes moments les plus difficiles où tu as toujours su me réconforter, mes plus grands bonheurs aussi où nous sautions de joie ensembles.
Nous avons aussi beaucoup voyagé ensemble, vu de beaux paysages, j’ai toujours pu m’appuyer sur toi, te prendre comme coussin… tu m’as aussi fait quelques farces comme m’enterrer mes chaussures ☺️.
 
Mais surtout tu as toujours été parfaite, tu as toujours su ce que j’attendais de toi, tu as été si obéissante, intuitive, réconfortante, câline, protectrice et enveloppante 🥰…Tu n’as jamais eu besoin d’une laisse ! Avec tes congénères tu as toujours été sympathique, amicale et sociable.
Je suis tellement heureuse que tu aies pu connaitre Fauve ! Mais aussi tellement triste qu’elle soit trop petite pour garder des souvenirs de ces moments partagés.
 
C’est grâce à toi que je suis ce que je suis aujourd’hui et surtout ce que je fais de ma vie aujourd’hui. Je n’imagine même pas ce que serais ma vie sans avoir croisé ton chemin… mas j’ai une certitude c’est que je ne serais pas la même, et pas aussi épanouie.
 
Vole, vole rejoindre tes amis Andy, Chenaye, Jay…tes filles/fils, surtout Chan et Fiona 👼.
Tu es désormais libérée de ton corps si douloureux à supporter.
 
Je sais que tu veilleras sur nous tous. Cela va être si difficile de continuer sans toi… tu va me manquer ma belle Baboune 🖤« 

2 commentaires

  1. F. Florence says: -

    Au revoir belle Queirra, Fauve et toute la meute garderont tous un petit quelque chose de toi ne serait-ce que cette belle photo

  2. Une étoile s’en est allée qui veillera avec bienveillance sur la meute et la petite Fauve
    Toutes nos pensées vous accompagnent
    Amicalement

Ajouter un commentaire




*

code